l’investissement en temps


La semaine dernière, j’ai posé une question à ma gang sur FB.  La question était :

Selon vous, un travailleur autonome doit-il compter les heures investi dans son entreprise???

J’ai été ravie de constater que ma question en a interpelé plusieurs, elle a même amené des échanges intéressants!

Ce qui est ressorti, c’est qu’en démarrage d’entreprise, tout est relatif à la phase de développement de l’entreprise. Dans les premières années, le nombre d’heure à investir est énorme, même on doit être à l’affut 7 jours sur 7 et ce 24h/24 .  De plus, certain ont la capaciter de compiler en dormant… »plusieurs des heures ou je résous des problèmes font partie aussi de mes semblant heures de sommeil. »

Une amie artiste peintre elle dit :

 »Je dis jamais parce que normalement quand tu es travailleur autonome, tu es passionné… alors le temps n’existe pas! Mais c’est ma vision artistique de la chose….;) »

@Generationagile, a apporté une nuance importante :

 »je fais la différence entre compter et comptabiliser ! Je ne tiens pas un compte exact des heures que j’effectue pour(sur) mon entreprise si c’est pour la faire devenir grande . Mais je comptabilise toujours les heures pour les différents projets que je fais pour mon entreprises

Je crois qu’une entreprise, c’est comme un enfant.. il faut garder espoir que tout le temps qu’on y consacre .. Il ou elle saura nous le rendre une jour ! »

@Bernard_Prince lui aussi a apporté un point important :

 »Oui! C’est important de comptabiliser, non seulement comme le dit Bruno tout ce qui a trait à un projet, mais aussi tout ce qui l’entoure ( Recherche, soumission, suivi, etc. ). Selon tes visées à long terme, le jour où tu auras des employés, toutes ces tâches connexes que tu n’auras pas incluses reviendront te hanter!

Cela dit, ce n’est pas une raison pour entretenir la flamme de sa passion! Et lorsque celle-ci est vive, c’est facile de claquer 100 heures/semaine sans ressentir de fatigue. »

Un peu plus tard dans l’échange @GenerationAgile ajoute quelque chose d’intéressant:

 »Oui, il faut avoir la passion,  Mais, il faut justement dépassé la passion ! Pour avoir mener plusieurs projet donc certain non pas réussi.. (mais qui m’on appris beaucoup) Il faut garder la tête froide, La GRANDE PASSION du début  ne dure pas toute la vie ! Mais, on veut que l’organisation qu’on est train de créer ! Elle dure toute la vie.. même nous survivre.

Donc, nous devenons respect les règles ..!

Je ne dis pas de ne pas avoir de passion, mais bien de faire avec passion ! C’est la passion qui nous pousse à nous lancer en affaire .. Mais c’est la raison qui permet de vivre et persister ! »

Mais une chose est importante, c’est l’équilibre, le secret pour garder notre santé mentale et physique! Ce point a été apporté par @mastrategie :

 »Je crois qu’il faut plutôt compter le temps que l’on prend pour soit-même (bref, le contraire du temps investi dans son entreprise!) car on doit mettre un minimum de temps pour sa vie personnelle et penser à soi-même aussi; on a tendance souvent à mettre toute notre énergie et notre temps sur notre entreprise. Je crois qu’on devrait plutôt compter le temps pour soit-même, afin d’évaluer si notre vie est équilibrée comme elle se doit, ou si on aurait des changements à y apporter! »

Je suis heureuse d’avoir pu lire ses commentaires sur mon mur FB,  car  je réalise après réflexion de mon affirmation du début qui était :

 » Moi je compte ce que je facture, sinon je considère que je la vie mon entreprise, elle fait partie de moi… Je ne pense pas que ce soit mal!  »

Était un peu idyllique!! Et vous …. vous en pensez quoi??

Un merci spécial à @Scanty925 d’avoir aussi participé à la conversation, de lui vient le 7/7 24/24,ou comme il le dit si bien :  » Oui un travailleur autonome et un jeune entrepreneur doit les compter. C’est 168 Heures par semaine la bonne réponse. »

Publicités

8 réflexions au sujet de « l’investissement en temps »

  1. Bonjour Geneviève,

    Encore une fois félicitation pour ton article.

    La semaine dernière, j’ai eu la chance de me faire dire par une dame que je connais, et oui je considère cela comme de la chance, que je chargeais trop cher mes créations… (à 90% du temps, je me fais dire le contraire, que je suis peu cher)

    Elle fait également des bijoux et je me demande souvent comment elle fait pour arriver…

    Je suis passionnée, tellement passionnée qu’il n’est pas rare que dans la créations je me fais des blessures (tendinites, étirement d’un muscle, etc.) et je continue tout de même. Je ne compte plus mes heures, mais je peux vous dire sincèrement que je fais plus de 90h semaines… et pas nécessairement la paye qui vient avec, mais ma paye c’est de faire ce que j’aime 🙂

    J’ai écris un article la semaine dernière pour montrer comment calculé une créations de bijoux, car les gens sont peu conscient de ce que travailleur autonome signifie réellement… J’ai même déjà entendu et ce sans blague: Ah les travailleurs autonomes vous êtes des paresseux… et l’autre phrase célèbre d’une cliente que je ne veux plus voir de ma vie: On le sait ben, vous nous extorquez de l’argent… Pis vous êtes déjà riches…

    Je me dis que je ne suis peut-être pas riche, monétairement, mais je suis riche de pouvoir ce que j’aime faire… Je pense qu’en entreprise c’est ça l’important, montrer cette passion riche qui nous envahi et qui nous donne le goût de faire ce qu’on fait…

    Je me trouve chanceuse également de pouvoir aider des gens (comme présentement Secret de Mamans) et de pouvoir donner au suivant par le biais de mes créations…

    Si l’article que j’ai écrit la semaine dernière peut aider d’autres personnes, voilà le lien!
    http://www.infospages.com/articles/fixer-prix-creations.php

    Merci de nous partager tant d’expériences riches Geneviève 🙂

    Bonne fin de journée 🙂

  2. Merci Geneviève de partager ça, surtout que je suis en trains de me  »payé » le Why Café » en CD et j’en suis à la passe de la  »gestion du temps » 🙂
    Je ne compte plus les heures qui gardent mes passions vivantes, souvent, elles deviennent un moment de divertissement qui rapporte!
    Nath

  3. Excellent billet Genevieve,toujours agréable de te lires,je dirais pour ma part qu’en démarrage d’entreprise ou pas,quand tu es un ou une passionnée le temps ne compte pas,car l’essentiel a mon sens n’est pas nécessairement dans la réussite ou non,mais d’abord et surtout dans le sentiment d’avoir été au bout de tes ressources et de ce fait tu t’accomplis comme etre humain et tu as la belle surprise de te découvrir de nouvelles ressources,la vie se charge TOUJOURS de nous amener la ou nous devons etre,exactement au moment ou nous devons y etre.

    Bonne semaine a tous et a toutes.

  4. Des fois la flamme de ma passion vacille et il me faut tout ce que j’ai de courage pour la raviver… mais ai je vraiment le choix maintenant que je suis papa d’un petit garcon dont il faut que je m’occupe. Il m’arrive souvent d’avoir envie de jeter mes pinceaux et d’aller chercher un employeur surtout par les temps qui courent ou il est tres difficile de vendre un tableau a un prix decent.. Je souhaite un bon courage a tous

  5. Bien raison Josianne Brousseau, je suis courtier immobilier et Dieu c’est combien je mets des heures, des jours, des semaines parfois des mois pour un seul client qui veux investir nommé acheteur, sans avoir la certitude qu’il achètera avec moi à la fin. Pour le vendeur, je dois investir en temps en préparant son dossier de mise-en-marché et débourser $$ pour la publicité pour réussir à vendre sa maison sans aucune certitude de vente final et passer devant le notaire parce que c’est à ce moment seulement que je reçois mon retour d’investissement. Ne pas oublier que le courtier débourse déjà avant même de penser à vendre ou acheter avec un client tous les frais nécessaire pour le permis, assurance pour erreur et omission, Chambre immobilière, frais de bureau fixes et variable, sans oublier la publiciter, cartes d’aff et pancartes et j’en passe. On entends toujours dire ha! La commission % trop cher bla, bla… Si les frais qu’un courtier doit payer pour faire son métier n’était pas si élevé, la commission serait alors ajusté en conséquence. Normand Cantin tu as bien dis, c’est justement la raison pour laquelle je suis toujours courtier immobilier LA PASSION, mais il y a des limites à être prêt à crever de faim pour sa passion c’est de la folie pur. Il doit y avoir un équilibre comme dit si bien Olivier Paré’ c’est pour cette raison que la vie a mis sur ma route en son temps les personnes idéal pour m’aider à réaliser ce que je fais le mieux aider les gens de bonnes volontés à réaliser leurs plein potentiel humain tant par leur qualité, leur détermination à réussir en les écoutant et en les mettant en contact avec les bonnes personnes ou les entreprises clé.

    Merci Geneviève le dépassement de nos limites nous attire et nous inspire à aider les autres à atteindre leur sommet. « L’effet levier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s