Face a la mort


Le why café ce tout petit bouquin,  duquel je ne m’attendais à rien, pose 3 questions… Dans mon dernier  billet, j’ai survolé la première, ‘’ pourquoi suis-je ici? Quelle est ma raison d’être? ‘’  J’ai aussi abordé la notion du laissé aller.

Nous sommes maintenant prêts pour la 2e… Avez-vous peur de la mort? Oups, je sens votre appréhension!

Vous êtes-vous déjà arrêtée pour vous poser la question… Es-je peur de la mort?

Savez-vous que même inconsciemment la plus part des gens en on peur. C’est même une des plus grandes peurs . La preuve, le sujet est presque tabous.

Notre  position face à la mort dépend de nos aspirations, de notre vécu, de nos espoirs et surtout du regard que nous pausons sur notre vie.

La pensée la plus fréquente est ‘’ Il y a tellement de choses à faire dans la vie, de choses que je veux faire avant de mourir.  ‘’

Si tous les jours, je vais travailler, dans l’espoir qu’un jour je vais faire ce que j’aime, j’espère ne pas mourir avant l’avènement de ce jour. J’espère avoir le sentiment d’avoir réalisé mes rêves avant de m’éteindre.

C’est l’espoir de la plupart des gens.

Longtemps, j’ai rêvé de voir ma photo sur le mur des célébrités à mon ancienne école secondaire. (Des anciens élèves qui ont fait une différence, qui se sont démarqués) Je voulais être reconnue,  pour ce que j’ai fait, ce que je suis. Ça me rendait malade.  C’était en  fait un objectif de vie.

Finalement, j’ai réalisé quelque chose, cette reconnaissance-là ne changerait rien dans ma vie. L’important c’est que moi je sache que je faisais une différence. La vraie reconnaissance vient des gens que je côtoie et qui reçoivent ce que je suis. C’est eux qui honoreront ma mémoire et qui garderont en vie mon souvenir.

John dit ceci  à un certain moment : ‘’ tu ne peux pas craindre de ne pas avoir la chance de faire quelque chose si tu l’as déjà faite ou si tu la fais chaque jour.’’

Souvent, ceux qui on trouvé leur raison d’être n’ont plus peur de la mort. La raison en est simple, toutes leurs actions ont pour but de se réaliser et de s’épanouir dans ce qu’ils sont. Et ce, chaque jour de leur vie!

Alors, ils n’ont pas le regret de ne pas avoir fait…. Ils font, ils sont!

Je connais le jour exact où j’ai arrêté d’avoir peur de la mort, Ce jour-là, elle a pris mon grand-père en ma présence.  Dès le moment où mon grand-père a eu considéré son œuvre achevée. Il s’est laissé aller.

Ce jour-là, j’ai pris conscience de l’importance d’un battement de cœur. Depuis que j’ai compris ce qui s’est passé en moi ce jour-là, je profite de chaque moment qui passe!

Dans quelques jours, Je vais pouvoir dire avec fierté que je vis depuis 29 ans.  Et je sais que j’ai réussi chaque jour à faire une différence. Alors,  je suis en paix avec moi-même, sereine face à l’adversité. Le moment venu je n’aurai pas de regret, car chaque jours que je vie est un cadeau et je fais tout mon possible pour en profiter et vivre le moment présent.

Qui sait ce qui nous attend demain….

Publicités

8 réflexions au sujet de « Face a la mort »

  1. Tres intéressant ce  »why café »,sans tomber dans la  »reliogité » et avec un titre qui risque d’en rebuter plus d’un,je te suggere un livre Neale Donald Walsch « Conversations avec Dieu ».Que j’ai découvert il y a quelques années,je te fais un court résumer de ce que j’en ai compris,Le but de la vie est de chercher ce qui est Vérité et Amour,et de reconnaître, trouver, choisir, créer, et faire l’expérience de Qui On Est Vraiment.Nous avons simplement a agir pour exprimer ce qu’on est sans se soucier du résultat, car le résultat est assuré: rien n’est mal, rien n’est important.Nous ne sommes dans cette vie que pour expérimenter ce que nous sommes vraiment.

    Passe une bonne journée.

    Amicalement !

    p.s.:Personnellement j’aurais intituler ce livre,Conversation avec l’UNIVERS,soyez sans crainte ici ne mot  »DIEU » ne réfere a aucune doctrine religieuse.

  2. Excellent Billet Geneviève , ça tombe avec mes funérailles de demain . Je crois que les gens ont plus peur de la manière dont ils vont mourir que la mort elle même .Vivre le moment présent , vivre comme si demain n’existerais pas , le parfais clicher , or nous prenons demain pour acquis , nous prenons les gens qui nous entourent pour acquis .

    Je te laisse avec une phrase qui me tien à coeur : » faite tout le bien possible , à autant de gens possible , de toute les manières possibles , aussi longtemps que possibles  » D.L Moody .

    Quand je serais sur mon lit de mort , je veux et j’espère que je n’aurais aucun regret , que j’aurais fait le bien autour de moi , la célébrité pas certaine , la reconaissance pour un travaille que j’aime , nettement mieux .

    merci pour ta réflexion

  3. Merci Geneviève pour ce partage du livre, ça m’a permis de prendre du temps de qualité avec moi-même. J’ai bien aimé ce livre, il me rappel celui que je n’ai pas fini d’écrire. Très bon et léger il se lis facilement et nous permet de nous poser ou nous reposer la question qui fait réfléchir: Qu’est-ce que j’fait icite ? Je me la pose aussi quand je vais faire l’épicerie et que je n’ai pas pris de note à ma liste. Blague à part, mais c’est vrai la mémoire est un muscle et une faculté qui oublie, ça tout le monde le sait.

    La mémoire a aussi une liste l’Akasha ou mémoire Akashique qui s’imprègne de souvenir du passé et on est supposé à la naissance se souvenir de notre origine cosmique d’où la question est constamment retourné dans notre tête parce que l’on est amnésique en naissant la fontanelle au dessus de notre tête ce referme et c’est la porte au monde divin qui se referme dans l’oublie.

    On apprend pas on ne fait que se ressouvenir qui on est vraiment intérieurement et d’où l’on vient. Pour mieux savoir où on va, parce que l’on s’est connu soi-même. Faire face à nos peurs, nos limites et transcender le tout après l’avoir connu et vécu c’est en connaître les conséquences et en reconnaître le chemin. Celui qui est le moins fréquenté comme celui de scott peck, le livre qui m’a aider à sortir de ma torpeur après une séparation et dépression postpartum qu’on dit je crois ? Un livre épais, savoureux, intéressant, vibrant, excitant, enrichissant pour ceux qui aime le style spirituel. J’ai pas dis religieux, mais bien spirituel comme un cheminement. Ça le dit cheminement, chemin c’est personnel et ça se partage.

    C’est la beauté de la vie tout est permis, tant que l’on respecte les limites et qu’on a le désir sincère d’aider sans vouloir blesser autrui ou faire de mal. Si tu fais le mal, faits le bien ha haha!!!

    Peur de la mort, c’est qui ça ? J’ai déjà vécu certaines exp et j’avoue que j’ai eu la trouille. Quand on y fait face c’est l’a que ça se passe et que tu le sais, mais avant pas certaine. Si tu y pense qui est-ce qui a peur ? Quelle partie de toi a peur ? Pourquoi ? Quest-ce qui te fais peur ?

    L’inconnu !!! Quand tu ne connaît pas où tu va, qui tu va rencontrer, comment ça va se passer ect… La douleur du corps, la douleur de rester seule, d’être abandonné, rejeter, juger…

    J’tu entrain d’écrire un livre moi l’a ? j’suis partie moi l’a l’a !!! C’est ça la passion, on s’emporte on emporte tout le monde avec ! Désolé ! J’ai dépassé ma minute Geneviève ! Faut pas trop se prendre au sérieux des fois parce que le temps est long longtemps, long pour qui après toute ? Pour le corps et l’intellect qui est souvent porté à juger. Pour l’initié c’est une nourriture pour l’âme et le coeur parce la mémoire se souviens.

    Bonne lecture dans vos choix, bon plaisir et bon succès !!! Soyez heureux et souriez c’est GRATUIT et c’est bon pour la santé dans tout les sens du terme !!!

    Merci de m’avoir lu et pour votre attention « Je » vous aimes ! Qui est le « JE » ? Bonne réflexion !

    Gratielle Dumais
    Courtier immobilier pensez-y avant de vendre ou d’acheter ! Où vous dirigez-vous ?

    1. Merci Gratielle… Je crois qu’à ton tour tu va devoir me prêter un livre!! Je suis heureuse que tu es apprécié la lecture du Why café! Je sens que ma copie va servir… déjà 2 autre personne sont en liste lorsque je vais l’avoir récupéré!

      On se redécouvre tout les jours de notre vie! À chaque expérience, quelque chose se place ou se déplace c’est selon… l’important c’est de ne jamais s’oublier. Ce n’est pas chose facile de nos jours!

      Merci encore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s